Archives de catégorie : Appel à communication

Appel à communication – 10ème séminaire du Réseau Foncimed

 

Le 10ème Séminaire annuel du Réseau de recherche « Foncimed » se tiendra à Thessalonique (Grèce) du 2 au 4 novembre 2017.

sur le thème

 « Le foncier, un actif du développement territorial et de la durabilité des communautés rurales ? »

Quatre axes structureront le Séminaire:
1. Les nouvelles formes d’appropriation du foncier, appréhendées dans une dimension de résilience/développement (coopération, multi-partenariat…) et dans une logique de valorisation efficiente des ressources territoriales.
2. La reterritorialisation de l’agriculture considérée à l’échelle: a) de l’action locale, s’agissant de discuter la viabilité et la localisation de la petite exploitation agricole, au regard des systèmes agroalimentaires localisés et des synergies territoriales émergentes, et (b) des politiques publiques (nationales, régionales, communales…), s’agissant de discuter leurs capacités d’accompagnement de la reterritorialisation de l’agriculture.
3. Les liens entre la reterritorialisation de l’agriculture et la prise en compte de l’environnement aux échelles des exploitations et des territoires. Les notions de capital environnemental, de services écosystémiques, d’impact sur l’environnement etc. pourront être mobilisées pour proposer des cadres d’analyse renouvelés ou des études inédites.
4. Le foncier comme bien commun, considéré en regard des questions de gouvernance territoriale responsable (zones pastorales, indivis, oasis, etc…).

les propositions de communication devront se situer dans un de ces axes. Les résumés sont à adresser en français ou en anglais avant le 15 mai à l’adresse foncimed2017@gmail.com.

Pour plus de détail: foncimed_2017

colloque des 8 et 9 novembre 2017: « La loi d’orientation foncière dans l’histoire de l’aménagement rural et urbain »

Organisé à l’occasion du 50e anniversaire de l’adoption de la loi d’orientation foncière de 1967, ce colloque international pluridisciplinaire vise à interroger l’impact de cette importante loi sur l’aménagement urbain et rural en France au cours du dernier demi-siècle. Il s’agit aussi de situer cette loi dans une histoire de moyenne durée et dans une perspective internationale comparée.
Texte de l’appel à communication: http://calenda.org/370801
Calendrier :
20 septembre 2016 : date limite d’envoi des propositions
6 octobre 2016 : réunion du comité scientifique du colloque
1er novembre 2016 : acceptation des propositions
Propositions de communication adressées à : loic.vadelorge@u-pem.fr

Appel à contributions – « Ciudades y conflictos en América Latina: ayer, hoy y mañana »

Appel à communication

La revista Territorios convoca a proponer artículos desde cuatro ejes principales:

–          Conflictos de ordenamiento territorial, planificación y proyecto urbano: los conflictos relacionados al acceso al suelo, a la legalización de la propiedad o a los procesos de expropiación, los lugares movilizados por (o dentro de) los conflictos, las relaciones simbólicas que existen entre los conflictos y estos lugares, los discursos que acompañan tanto las intervenciones urbanas como las luchas y reivindicaciones.

–          Conflictos por el acceso y la gestión de los servicios públicos: las reivindicaciones por la igualdad en el acceso a los servicios básicos (agua, luz, etc.), sociales (salud, educación, etc.) u otros como el transporte, los conflictos relacionados con las modalidades de gestión de los servicios públicos urbanos.

–          Conflictos ambientales: en relación al auge de la temática ambiental en la agenda política y su inserción en las políticas urbanas, conflictos sobre problemas ambientales en la ciudad o relacionados a la explotación de recursos naturales por y para la ciudad.

–          Conflictos, inseguridad y orden público: las implicaciones de la regulación de los “disturbios” en la organización y el funcionamiento de la ciudad. Las reivindicaciones de seguridad y las manifestaciones y la gestión del orden público y de la violencia.

Date limite : 30 avril 2016

[ appel complet ]

Appel à contribution – Geocarrefour – « Gouverner la ville verticale »

Appel à communication

> Les tours dans la légitimation politique et l’imaginaire de la ville
> Fonctions, marchés et entrepreneurs de la ville verticale
> Vivre ensemble dans la ville verticale : solidarité, entre soi, contrôle
> La verticalisation contestée : quelle régulation politique des tours ?

Ce numéro spécial de la revue Géocarrefour entend se saisir des enjeux politiques de la verticalisation passée et contemporaine de l’urbanisation, alors que se multiplient les tours dans les villes à travers le monde et que les espaces souterrains et aériens sont de plus en plus mobilisés et contestés. L’intensification de l’urbanisation qui en résulte, planifiée (injonction à la ville dense) ou non, accroit localement la pression sur les ressources, contribue à modifier les circulations, à fragmenter l’espace social et réinterroge plus largement la production, la régulation et le partage des environnements urbains.

Dans le même temps, émergent des propositions théoriques visant à formaliser le volume urbain ou à renouveler les grilles d’analyse de la ville dans les trois dimensions que sont la longueur, la largeur et la hauteur (Graham, 2011 ; Harris, 2014). Les études urbaines ont produit un appareil théorique fondé principalement sur deux dimensions de l’espace géographique. Avec la verticalisation rapide des métropoles, un renouvellement des réflexions et actions sur la ville est nécessaire : il passe par le croisement des regards disciplinaires sur le couple horizontalité/verticalité urbaines.

Plusieurs recherches adoptant une entrée verticale ont toutefois été menées, marquées néanmoins par leur rattachement disciplinaire et l’absence de perspective systémique et transversale. Dans les domaines de l’architecture et des sciences de l’ingénieur, l’attention s’est portée sur la durabilité supposée des tours (Yeang, 1996 ; Ferrier, 2007) sans que les usages ni les modalités de gouvernance soient considérés. D’autres travaux ont porté sur l’analyse des enjeux paysagers des transformations physiques des villes (McNeill, 2002 ; Appert, 2008 ; Appert et Montès, 2015) dans la perspective d’un empaysagement croissant des sociétés (Debarbieux, 2007). La question des usages et de l’accès aux strates supérieures de la ville verticale s’est principalement construite à partir d’une grille critique, qui réinterroge la propriété, l’accessibilité et le contrôle des espaces en hauteur (Ayoub, 2009 ; Graham et Hewitt, 2013). Cette dernière approche conduit progressivement les chercheurs à questionner la concentration, ségrégation et fragmentation sociales dans leur dimension verticale (Appert, 2012 ; Harris, 2014 ; Charney et Rosen, 2014). La valeur attribuée à la hauteur est alors déterminante pour les promoteurs mais aussi pour les populations et les collectivités, tant d’un point de vue économique que symbolique (Han et al., 2005 ; Moon et al., 2010). Si la question du droit à la ville se pose dans la verticalisation de la ville, elle renvoie plus généralement aux débats sur les modes de gouvernance « public-privé » des métropoles.

Les articles attendus, issus de disciplines diverses dont la géographie, l’urbanisme, la science politique, l’histoire, l’économie ou la sociologie, pourront s’appuyer sur des comparaisons ou des monographies. Les propositions pourront interroger de façon empirique et/ou théorique la verticalisation des espaces urbanisés, appréhender les enjeux politiques de la verticalisation à l’époque contemporaine ou dans le passé. Ce numéro spécial souhaite approfondir la gouvernance de la ville verticale à partir de contextes urbains variés, tant du point de vue de la forme urbaine que de celui de l’inscription politique et économique dans la hiérarchie internationale des villes dans les différentes régions du monde. Les articles s’inscriront dans l’une des quatre thématiques présentées ci-dessous et pourront les croiser.

 

 

 

AU PLUS TARD LE 30 avril 2016

[ appel complet ]

Appel à contribution pour la revue Espaces et sociétés sur “Logement et inégalités”

Le logement est un objet profondément politique. Cet appel à articles part de l’idée selon laquelle cet enjeu politique est directement lié à la prégnance des inégalités sociales dans le logement, qu’il s’agisse des relations asymétriques entre propriétaire et locataire ou des multiples dimensions que revêtent les inégalités en termes d’accès et de conditions de logement (niveau de confort, statut d’occupation, coût du logement rapporté aux revenus, prestige de l’emplacement, etc.).

Coordination du dossier
Florence Bouillon, Anne Clerval, Stéphanie Vermeersch

Calendrier
1er avril 2016 : date limite de remise des articles
15 juin 2016 : information des auteurs

Adresse pour la correspondance
exclusivement en version électronique par courriel aux deux adresses suivantes :
florence.bouillon@gmail.com
anne.clerval@univ-paris-est.fr
stephanie.vermeersch@u-paris10.fr

Les auteurs qui s’interrogent sur la pertinence de leur proposition
peuvent contacter les coordinateurs

[ appel complet ]

Appel à communication : Colloque international des didactiques de l’histoire, de la géographie, de l’éducation à la citoyenneté

L’université autonome de Barcelone organise les XIII journées internationales des didactiques de l’histoire, de la géographie, de l’éducation à la citoyenneté.

Dans un monde globalisé et de plus en plus interdépendant des murs se construisent face à l’augmentation des flux de personnes déplacées ou exilées. Il n’y a jamais eu autant de réfugiés qu’au XXIème siècle dans toute l’histoire de l’humanité, à cause de guerres, de dictatures et de la pauvreté. Dans ce contexte, nous proposons une nouvelle lecture des échelles dans l’enseignement de la géographie, de l’histoire et des sciences sociales. Quel rôle doit jouer l’enseignement des sciences sociales face aux conflits actuels aux frontières ? A quelle citoyenneté former de manière à travailler pour la paix et la solidarité ? Comment pouvons-nous favoriser une citoyenneté mondiale ?

L’enseignement de la géographie, de l’histoire et des sciences sociales soutiennent la compréhension de la réalité actuelle, une réalité qui nous parvient par les médias et les technologies de l’information, sous la forme de récits écrits ou visuels, et que nous apprenons à interpréter de façon critique. La citoyenneté suppose de développer des compétences d’analyse de la véracité, de la fiabilité et du point de vue des informations qui nous parviennent de sources aux orientations idéologiques très diverses et provenant den’importe quel lieu du monde.

Si nous appréhendons l’enseignement des sciences sociales dans une perspective conceptuelle qui privilégie les échelles, les frontières et les territoires, alors nous nous attachons surtout aux acteurs, aux personnes. Ce sont des acteurs, des personnes qui se représentent les échelles, qui franchissent les frontières et qui interprètent les territoires. Ces concepts sont à mettre en relation avec la liberté des peuples, avec la solidarité et la citoyenneté et avec l’identité des personnes qui vivent dans ces territoires.

Inscription en ligne

Flyer du colloque

La ville bling-bling – appel #7 de la Revue Urbanités

2015-10-13_154409

Depuis quelques semaines, un couple d’inconnus récemment installés à Beverly Hills, les Yotta, attire une attention chaque jour croissante. Luxe, bruit et volupté : leur style de vie racoleur a même désormais un nom, la Yotta Life, nouvel avatar urbain du bling-bling dans des villes où l’on peine à dire que tout n’est qu’ordre et beauté.

Dans son #7, la revue Urbanités a décidé d’explorer ces espaces urbains du bling-bling. La richesse d’une ville, de ses habitants et les marqueurs de cette richesse sont au cœur de ce numéro, afin d’essayer d’en comprendre les mécanismes, les processus et les conséquences et notamment les processus fonciers et immobiliers.

> La ville, une vitrine du bling-bling ?
> Un terrain de jeu urbain
> Des territoires de l’entre soi ?

Modalités de soumission

La proposition comprendra un résumé d’une page maximum (notes comprises, Times New Roman 12, interligne normal). Elle devra énoncer une problématique de recherche claire, ainsi que les axes que l’article abordera s’il est retenu. Elle précisera les nom, prénom, statut et email de l’auteur. La date limite de soumission des propositions est le 1er décembre 2015.

Elle est à renvoyer à l’adresse suivante : revue.urbanites@gmail.com

Rédactrices en chef du #7 : Charlotte Ruggeri (charlotte.ruggeri@revue-urbanites.fr) et Flaminia Paddeu (flaminia.paddeu@revue-urbanites.fr)

Calendrier prévisionnel

Retour des propositions : 1er décembre 2015

Acceptation du comité de rédaction : 10 décembre 2015

Retour des articles complets : 10 février 2016

Publication du numéro : Mai 2016

[ appel complet ]

Appel à communication – colloque international à Bern

The International Academic Association on Planning, Law, and Property Rights (PLPR) will hold its 10th Annual Conference in 2016 in Bern

L’appel à communication est OUVERT

Une session est spécifiquement proposée pour les doctorants
le RESEAU DES JEUNES CHERCHEURS DE FONCIER
propose une session « les marchés fonciers tendus »

voir le calendrier ci dessous

Toutes les informations sont disponibles sur le site de la conférence
www.plpr2016.unibe.ch

PhD students (at any stage) can apply to participate in the workshop.

In order to participate, you will be required to submit an abstract and present at the conference itself. As such, passing the abstract review process is a prerequisite for participation. Our additional requirement from workshop participants is that you submit an extended description of your PhD project in order to provide a basis for discussion at the workshop itself.

The timeline for submission for the PLPR 2016 Conference and PhD workshop is as follows:
01 Sept 2015 Submission opens
16 Oct 2015 Deadline for submission of conference abstract and short description.
15 Nov 2015 Notification of acceptance.
15 Jan 2015 Deadline for submission of extended PhD description and registration for the workshop.