Appel à communication

séminaire annuel de l’association « Fonciers en Débat »

les 5 et 6 Avril 2018 à Grenoble

« Décroissance urbaine et déprise foncière »

  • Dans un certain nombre de centres de villes moyennes et petites, l’immobilier et le foncier sont directement affectés par un processus de déprise souvent cumulatif : logements vacants, commerces qui ferment, terrains à l’abandon, équipements surdimensionnés. La baisse des valeurs foncières provoque une série de problèmes spécifiques sur lesquels les outils habituels de l’aménagement demeurent sans prise et qui échappent même aux catégories conceptuelles des aménageurs.
  • De nouvelles politiques urbaines doivent être imaginées pour répondre au désarroi des populations locales qui voient leur cadre de vie leur échapper. Ces dernières années, on a certes vu se multiplier les études sur les villes en décroissance, mais le diagnostic n’est jamais simple. Les facteurs des crises urbaines sont multiples et ils interfèrent : démographie vieillissante, départ des jeunes ménages, concurrence des pôles commerciaux périphériques, enclavement et éloignement de métropoles dynamiques, spécialisations industrielles en déclin, concurrence de pays émergents, etc. Cette complexité appelle à la confrontation des analyses conduites dans le cadre de différentes disciplines (économie, géographie, sociologie, urbanisme…).
  • De nouvelles manières de gérer la décroissance doivent être trouvées par les élus, les urbanistes, les aménageurs et les opérateurs pour adapter les politiques urbaines, l’aménagement foncier, les plans d’urbanisme à ces nouvelles
    réalités. Il est temps, aussi, de se demander si des opportunités inédites ne pourraient pas naître de cette « déprime foncière », permettant de réaliser des aménagements vertueux sur le plan écologique, économique ou social, ou des expérimentations temporaires innovantes.

Ce séminaire, qui fait suite à ceux que l’association avait organisés à Lyon et à Lausanne, les années précédentes, réunira des élus, des professionnels et des chercheurs, qui sont invités à proposer dès à présent (et au plus tard à la fin janvier 2018) des projets de contributions présentant des analyses innovantes ou des retours d’expériences.
Les exposés des contributeurs s’appuieront sur un texte et/ou diaporama. Ils seront relayés par la suite dans La revue foncière qui rendra compte de l’ensemble des débats.

Pour participer aux discussions, adressez vos propositions par email à contact@fonciers-en-debat.com 
ou par courrier à l’association Fonciers en débat, 5 rue de Charonne, 75011 Paris.
Merci d’y faire ressortir la question centrale de la contribution en un résumé de moins d’une page et de préciser vos coordonnées [nom(s), prénom(s), organisme, adresse postale, email, téléphone]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *