8ème atelier du RJCF

LE FONCIER AGRICOLE DES TERRITOIRES (PÉRI)URBAINS ET RURAUX :
OUTILS ET NOUVEAUX USAGES

De plus en plus d’ « urbains » et de « ruraux », qu’ils soient retraités, jeunes, seuls ou en famille, propriétaires ou locataires, transforment des sols jusqu’alors destinés à la production agricole. Bien que ces terrains soient toujours classés comme zone agricole dans les documents d’urbanisme, les usages eux diffèrent des activités agricoles initiales. Par exemple, les terrains agricoles peuvent être transformés en espace de loisirs (parcs à thème, centres équestres) ou de stockage (gravats, compost végétal). Les terrains agricoles peuvent être l’objet de concurrence entre des activités « traditionnelles » et l’arrivée de nouvelles productions (chanvre, quinoa, agriculture biologique) ou laissés volontairement à l’abandon (certain propriétaire espérant ainsi que leur friche passe du statut « agricole » à « zone à urbaniser »).

(ci-joint l’appel à communication)

Ce 8ème atelier du foncier invite donc les professionnels, les chercheurs, les élus (et autres acteurs du foncier agricole) à nous soumettre une proposition de communication pour débattre de ces questions.

Les doctorants travaillant sur les questions foncières sont également invités à venir présenter leurs travaux (un état d’avancement, une expérience de terrain ou une présentation d’un chapitre de thèse par exemple) dont le sujet devra au moins traiter du foncier agricole (et pas forcément sur les nouveaux usages). Les ateliers sont l’occasion pour les doctorants de diffuser leur recherche au sein du réseau tout en ayant des conseils de la part des participants.

Merci de nous envoyer vos résumés (une demi page) d’ici le 20 mai 2018 à l’adresse suivante : ateliersdufoncier.rjcf@gmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.